Les Fables De La Rue

LA MICHETONNEUSE ET LA FOURMI

la_michetonneuse

La michetonneuse ayant pigeonné
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la hass fut venue.

Pas un seul petit raclo,
Bicraveur ou footballeur.
Elle alla crier la dalle

Chez la Fourmi sa pine-co,
La priant de lui chromer
Quelques billets violets pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle de télé-réalité et de soirées.
Je vous rendrait, lui dit-elle,
Après la saison des pigeons, foi de bimbo,
Intérêt et resto.
La Fourmi un peu crevarde,
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous à la chicha ?
Dit-elle à cette gratteuse.
Nuit et jour à tout venant,
Je fumais gout double pomme, ne vous déplaise.
Vous fumiez? J’en suis fort aise,
Eh bien! twerkez maintenant.

Remix des fables de La Fontaine, par Rachid Santaki

2 Commentaires

  • msallem
    9 décembre 2015 - 14:31 | Permalien

    Je suis fan totalement. Exelente analyse

  • Ezannic
    8 février 2018 - 22:04 | Permalien

    C’est tous ce que j’aime,la réalité la vérité.
    La satire de la société de notre époque en faisans un parallèle avec une autre époque. Et le message est fort car à mon avis certain esprit se reconnaîtrons et cela les poussera à devenir meilleur et ainsi la force du verbe aura changer un cœur de ce bas monde. Ce serais un rêve réalisé, que je puisse rencontrer l’auteur afin qu’il m’initie à cette art. Je suis persuadé qu’avec les bon mots au bon moment, on pourrais atteindre les bonnes personne pour améliorer la situation de vie difficile de certaine personne et de la
    Paresse mental de d’autre. L’éloquence, pouvoir extérioriser nos maux avec les bon mots pour être secourue au bon moment aurait rendu heure mille et trois maman. Et pouvoir exprimer sa vision des
    Chose à sa manière en pointant de la
    Plume les problèmes tout en donnant solution à l’aide de l’ancre du cœur cela et pour nous humain un véritable altruisme.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *