Les fables de la rue

LE CORBEAU ET LE CREVARD

(Par Redwane Telha*)

Maitre Corbeau, sur un banc dla cité

Tenait en son bec un tacos

Maitre Crevard, qui n’avait pas graillé,

Vient vers lui dans l’idée de le bolosse :

« Wesh ! Salam mon fréro.

Que t’es bien galbé ! Que tu me sembles beau !

Sur ma tête, si Samira te voyait là comme je te vois.

Nul doute que tu ne serais plus contraint d’aller aux Bois. »

A ce mytho, le Corbeau se sentit fort comme un bœuf ;

Et pour aller choper la meuf,

Se saisit de son Samsung et posa le tacos sur le banc.

Le Crevard s’en saisit, et dit « Wesh mon dalleux,

Apprends que tout disquetteur

N’est rien s’il n’a pas face à lui un hmar

Alors nique ta race, moi je mange ton tacos, bâtard. »

Le Corbeau, hchem mais pas repu,

Jura, sur la vie de sa mère, qu’on ne l’y prendrait plus.

* Depuis 2010, Redwane distille ses histoires et ses humeurs sur Internet. À 23 ans, il chronique désormais l’actualité des médias sur France Inter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *